.comment-link {margin-left:.6em;}

Le caillou dans la chaussure

16 juin 2008

Patron, une Guinness !

Les Irlandais ont à peine rejeté le traité de Lisbonne que déjà s’activent les diplomates et les gouvernants européens pour trouver un moyen d’ignorer leur réponse et de poursuivre la marche forcée vers leur Europe. Sans surprise.
Pas de surprise non plus chez les commentateurs des résultats. J’ai l’impression de revivre un moment que j’ai déjà vécu au moment du référendum sur le TCE, en 2005, les mêmes causes produisant les mêmes effets.
Toutefois, ce coup-ci, l’Irlande étant l’unique pays a avoir pris le risque d’un référendum, l’amertume semble décuplée chez les partisans du traité qui préfèrent ignorer le déni de démocratie qu’a constitué le remplacement du défunt TCE par le nouveau traité au contenu identique dont la rédaction a été délibérément complexifiée afin de la rendre illisible.
On nous a ressorti l’argument du mouton noir. Un petit pays de 4 millions d’habitants ne peut pas bloquer 450 millions de moutons blancs enthousiastes. Et pourtant, même si c’était les cas, oui. Les Irlandais ne sont qu’1% des Européens mais comme chaque pays qui refuserait de signer, ils peuvent parfaitement bloquer le traité qui doit être adopté à l’unanimité des 27 pays. Ce qui n’est, d’ailleurs, n’est pas encore fait. Certes, ce n’est pas loin et les doutes sont maigres quand à l’éventualité d’un rejet par un autre pays. Et pour cause, aucun autre pays ne s’est engagé sur la voie référendaire. C’était d’ailleurs une condition préalable à la renégociation de Lisbonne. Référendum interdit pour cause de pusillanimité des gouvernements. On va quand même pas leur poser la question, ils seraient encore foutus de nous envoyer balader. Les Irlandais n’ont pu faire autrement à cause d’un obstacle constitutionnel mais leur gouvernement aurait pourtant bien apprécié de pouvoir faire comme les autres. Si on leur demande leur avis, ils risquent bien de nous le donner !
Putain ! Quand j’y pense, c’est même pas 4 millions d’Irlandais qui ont dit non mais à peine 53% des électeurs ! Ça doit même pas faire 1 million de personnes en tenant compte de l’abstention. Les égoïstes ! Aucune considération pour la quasi-unanimité des autres peuples (450 millions de personnes).
Oui j’exagère, mais à peine. Il est vrai que ceux qui ont vraiment dit oui à ce traité dans les autres pays sont les parlementaires. En gros, 500 personnes dans chaque pays. Pas plus de 13.000 individus en tout cas. Mais enfin, ce sont des élus, des parlementaires, des gens instruits, dignes de confiance, pas des… des sans nom, des sans grade, des petits, des anonymes, des gens, comme vous, comme moi.
Mais pas comme eux ! A quand le rétablissement du suffrage censitaire ?

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Rétroliens :

Créer un lien

<< Home