.comment-link {margin-left:.6em;}

Le caillou dans la chaussure

25 juin 2008

Au secours, je lis des blogs

Et le parlement européen me fait savoir que je suis en danger. Même si ce que j’y lis est plutôt fait pour me réjouir ou me faire réfléchir, un rapport de Marianne Miko, eurodéputée estonienne, me conseille de me méfier des nuisances qu’ils pourraient causer. D’après un article de Courrier International, elle estime que si « jusqu’à présent, nous n’avons pas considéré les blogueurs comme une menace, ces derniers peuvent polluer considérablement le cyberespace ». On notera le « jusqu'à présent » qui semble bien indiquer que dorénavant les choses pourraient bien changer.
La députée ajoute que « les blogs sont […] utilisés par des personnes de moins en moins scrupuleuses ». Heureusement que ce n’est pas le cas des autres médias qui ont toujours eu le bon goût de faire preuve de retenue et d’impartialité afin de ne jamais sombrer dans l’excès. Même les personnes, ou les groupes, qui disposent du pouvoir exorbitant que constitue la propriété d’un grand média savent faire preuve de déférence à l’égard des puissants se tenir et lorsqu’il leur arrive de se lâcher quelque peu, comme Serge Dassault, propriétaire du Figaro, ce n’est jamais que pour cracher sur de vulgaires fainéants chômeurs.
Il me semble que les blogueurs ne constituent une menace que pour ceux qui craignent la liberté d’expression et parmi eux, nombreux sont ceux qui, au nom d’une prétendue expertise, voudraient confisquer la parole pour mieux exprimer l’opinion publique officielle.
Loin de moi l’idée de me considérer comme un blogueur influent, mais si certains, sur internet, parviennent à devenir audibles, je ne peux que m’en réjouir, même si je ne partage pas toujours leur opinion. Ils ne menacent jamais que des imposteurs qui nous manipulent en permanence. Alors peu importe qui se trouve derrière tel ou tel blog, même si c’est un chien, pourvu que ce qu’il dise soit intéressant.
Je ne demande qu’à continuer des courir des risques en lisant tout et n’importe quoi pourvu que le parlement européen ne reprenne pas à son compte ce rapport qui semble pourtant avoir reçu un accueil favorable.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Rétroliens :

Créer un lien

<< Home