.comment-link {margin-left:.6em;}

Le caillou dans la chaussure

23 janvier 2006

Puissant

Il y quelques temps, j’ai posté un billet qui se voulait une sorte de condensé, passé à la moulinette de mon cerveau confus, de beaucoup de choses lues et retenues parce qu’elles me semblaient essentielles, incontournables. Mais le résultat est brouillon dans la forme comme dans le fond, et certainement inextricable, en particulier pour tous ceux qui n’ont pas partagé mes lectures. J’ai donc décidé que je retravaillerai ce texte, que je le développerai (ami lecteur, arme-toi de courage), avec l’immense espoir de parvenir à en faire quelque chose de bien. Mais ce n’est pas gagné.
Et puis quelques jours plus tard, grâce au portail des copains, je suis tombé sur ça. Et là, M. Jean Zin, je dis « Chapeau ! ». J’admire votre texte d’autant plus que c’est le genre de chose que j’aurais bien aimé produire. Trop ambitieux ? Peut-être… Peu importe. Quoi qu’il en soit, je vous en remercie parce que vous m’avez ému profondément en alliant précision, concision, efficacité, justesse et style. Face à vous je me sens tout petit, mais vous m’avez fait grandir. J’en suis tout retourné et je ne sais pas quoi ajouter pour l’instant. Simplement, je savoure et je vais méditer. Et bien sûr je vais me procurer votre livre.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Rétroliens :

Créer un lien

<< Home