.comment-link {margin-left:.6em;}

Le caillou dans la chaussure

12 décembre 2005

Obligés de vivre ?

Alors qu’on s’entre-tue en Irak, qu’on meurt de faim au Niger et ailleurs, qu’on meurt de froid (devrais-je dire de pauvreté ?) en France, certains emploient les méthodes les plus inimaginables pour sauver des vies. En effet, le maire de Biritiba Mirim, dans la banlieue de Sao Paulo (Brésil), a choisi la manière la plus directe, même s’il n'est pas certain que ce soit la plus efficace, puisqu’il a interdit à ses concitoyens de mourir. Et afin de se montrer persuasif, il leur a demandé de prendre soin de leur santé et a même menacé les contrevenants de sanctions (la peine de vie ?). Tout ceci peut paraître un peu étrange mais l’explication nous prouve que cet homme, confronté à de vraies difficultés dans la gestion de sa commune, a su faire preuve de beaucoup d’humour et d’originalité. Deux choses tellement rares en politique qu’on ne peut que lui en savoir gré.

1 commentaires :

  • Ts, ts, ts, c'est un copiteur.
    Si ma mémoire ne part pas semoule, c'est un maire français qui avait inauguré le mouvement de l'interdiction de mourir, pour la même raison d'ailleurs!
    ;-)

    Par Anonymous Le Monolecte12/12/05 20:43  

Enregistrer un commentaire

Rétroliens :

Créer un lien

<< Home